Éditorial

https://doi.org/10.30820/2504-5199-2019-2-42

En effet, il se passe beaucoup de choses dans le domaine de la psychothérapie en ce moment. Il est surprenant que l’annonce du passage d’un modèle de délégation à un modèle de la prescription suscite un tel émoi chez certains médecins (h/f). Comme si le temps s’était arrêté pour ces médecins en chef (h/f) qui se résistent maintenant tellement au modèle de la prescription. Ils connaissent à peine le secteur ambulatoire, les réalités des cabinets et centres thérapeutiques. Le rapport de la présidente et la contribution de Marianne Roth dans la rubrique « Débat » donnent un aperçu approfondi de cette controverse.

Dans la rubrique « Actualités », vous pouvez également lire les rapports du Secrétariat, de la Suisse Romande et de la Svizzera Italiana. Nous incluons aussi une colonne « conférences » dans la structure du livret. Gabriela Rüttimann parle de la journée des professions libérales.

Sous la rubrique « Psychothérapie internationale », vous trouverez, comme d’habitude, un rapport sur les réunions de l’EAP, ainsi qu’une mise à jour de l’Allemagne, où le Bundestag a entre-temps adopté la Loi de réforme sur la psychothérapie : Il y a aussi dans ce pays du mouvement dans le paysage de la psychothérapie !

Dans la section « Débat », nous apportons une lettre de lecteur sur la Loi de psychothérapie de Kurth Roth et, en plus du rapport précité sur le différend avec certaines parties de la profession médicale, une contribution critique de Peter Lehmann sur la prescription des antidépresseurs et des antipsychotiques.

La rubrique « Focus » contient deux articles de Peter Schulthess. L’un concerne la tendance indubitable à l’académisation de la formation postgrade en psychothérapie. A noter la référence à une conférence sur ce sujet à Zurich le 28 mars 2020. L’autre concerne la thérapie de conversion (une approche de « traitement » des homosexuels dans le but de les réorienter vers l’hétérosexualité), qui était considérée comme inexistante en Suisse, mais dont l’existence a été maintes fois relayée dans les médias. L’ASP a donné son avis technique à cet égard.

Une interview avec un membre de l’association, Elisabeth Ansen Zeder de la Suisse romande, cette fois-ci sous la rubrique « Demandé », ne pouvait pas manquer.

Karl Brühwiler décrit dans son article dans la rubrique « Connaissance » la cyberdépendance, qui est particulièrement répandue chez les adolescents et les jeunes adultes, ainsi que les possibilités thérapeutiques pour la combattre.

La brochure est complétée par une critique de l’ouvrage de Brühwiler Auf dem Weg zum Mann, qui s’adresse particulièrement aux jeunes.

Comme toujours, le dernier point sera destiné au calendrier des événements.

Je vous souhaite une lecture stimulante !

Refbacks

  • Im Moment gibt es keine Refbacks