Nouvelles de la Suisse italienne

Psychologie, Biomédicine et Calcul neuroscientifique en coopération

Nicola Gianinazzi

https://doi.org/10.30820/8245.22

En accord avec le Comité, mon rôle est de plus en plus renforcé en tant qu’antenne de communication entre les régions italienne et autres régions suisses de la Suisse.

De plus, en tant que délégué, je travaille intensément avec l’IRG à la préparation et à l’accompagnement des étapes finales de l’accréditation ultime : en particulier, nous avons également été impliqués dans la visite des experts nommés par l’AAQ à l’IRG.

À partir de cette année, en devenant membre de l’équipe éditoriale de Psychotherapie-Wissen­schaft, le panorama de la Suisse italienne et italien sera plus présent et visible dans notre revue thématique.

Enfin, le travail de contact avec les professeurs universitaires de différentes universités et facultés de la région du Canton du Tessin a continué à être exploré. L’intéressante activité de relations publiques est utile et nécessaire pour enrichir à la fois les propositions de formation, les contributions de notre association au développement du contenu des revues, et les perspectives de dé­veloppement de l’enseignement et des activités de recherche. C’est dans ce contexte que la col­laboration éditoriale est approfondie avec le journal Psychothérapie et sciences humaines (www.psicoterapiaescienzeumane.it) dont Paolo Migone est le co-directeur.

 

Panorama du Tessin

Les cours de la Faculté de Sciences Biomédicales commenceront en automne 2020, à l’USI, un nouveau projet à Lugano en collaboration avec les Universités de Bâle et Zurich, ainsi qu’avec l’École Polytechnique de Zurich (ETH). Ce pro­jet sera développé en synergie avec d’autres facultés de l’USI dans des domaines tels que la communication en matière de santé, la gestion et les sciences économiques en matière de santé, ou l’application médicale de la science informatique, et devrait aussi inclure la psychiatrie. En particulier dans notre secteur psychothérapeutique, il y aura des sujets – peut-être des cours de remise à niveau pour nous, les psychothérapeutes – concernant les sujets suivants dans le domaine de la coopération et de la communication en matière de santé (selon lesquels je définirais éventuellement personnellement le « Nouveau modèle modulaire des sciences psychothérapeutiques ») :

Rhétorique, argumentation et persuasion / Communication du risque / Promotion et campagnes médiatiques en matière de santé / Processus et technologies de communication / Gestion de la communication en matière de santé. Enfin, nous ne devrions pas oublier les cours intéressants sur la Philosophie de l’esprit et l’Épistémologie intégrés dans le nouveau Master des Arts de la Philosophie à l’USI, à l’institut des Études philosophiques (ISFI), ou directement à la Faculté de Théologie de Lugano (FTL).

Le Centre suisse d’Informatique Scientifique (CSCS) de l’École Polytechnique (ETH) à Zurich est également actif à Lugano.

« Après une large mise à niveau matérielle à la fin de l’année dernière, le superordinateur CSCS, Piz Daint, est maintenant l’ordinateur central le plus puissant à l’extérieur de l’Asie. Avec un pic de performance en excédent de 20 pétaflops, il va permettre une recherche innovante en Suisse et en Europe. »

À la CSCS, les domaines du contact neuroscienti­fique avec la psychothérapie sont ceux déjà men­tionnés dans le Blue Brain Project (PPB), mais d’autres ont été ajoutés :

  1. Blue Brain Project de l’École polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL),
  2. Sciences du vivant : Diaporama : Comprendre le cerveau par la simulation,
  3. Sciences du vivant : Les neurosciences au bé­né­fice de la mémoire hybride du superordina­teur.

 

L’USI organise aussi annuellement un cours d’été en santé publique, organisé en collaboration avec 8 universités suisses et avec la Fédération des médecins suisses (FMH).

Entre autres choses, un membre de l’ASP, le spécialiste en psychosomatique-anesthésiologie et psychothérapeute Angelo Bona est récemment devenu un membre du Comité de l’Acadé­mie suisse de médecine psychosomatique et psy­chosociale (ASMPP). Enfin, le développement de la page Facebook et du groupe Google « Swiss-Swiss Psychotherapy » que je gère personnellement continue à progresser avec près de 2.000 membres, en collaboration avec différents professeurs universitaires et chercheurs.

 

Au-delà de la frontière

L’Ordre des psychologues des Pouilles (OPP) et le Conseil national de l’Ordre des psychologues (CNOP) ont promu l’idée, sur la base de la recherche, du « Psychothérapeute dans le cabinet du médecin ».

Par amour ou par besoin de renforcement, le médecin traitant devra dédier les ressources en formation, profession et en espace/temps aux relations humaines, à l’écoute, à la communication. Ce n’est pas simplement une vision : Je crois que c’est un travail en progression.

Cette compétence appartient aussi aux psycho­thérapeutes et devrait pouvoir être intégrée dans une vision interdisciplinaire, interprofessionnelle et de Développement intégral de l’être humain, et bien compatible avec le modèle des Sciences Psychothérapeutiques (SPT).

En ce sens, nous devons regarder le dernier numéro de Psychothérapie et sciences humaines, dont nous avons pu publié l’éditorial sous la forme d’un aperçu, dans lequel il est démontré comment la psychothérapie peut contribuer d’une manière décisive à l’amélioration du soin du patient et à maitriser les coûts de santé du système national de santé. Par exemple, la Grande-Bretagne a lancé un programme spécifique ex­périmental à cet égard.

Le Conseil National de l’ordre des psychologues (CNOP) a également promu l’initiative appelée « Le psychologue en pharmacie » qui a également bénéficié d’une large réussite médiatique et en matière de politique de santé.

Enfin, je mentionne la publication de plusieurs auteurs de la Suisse italienne, incluant certains membres de l’ASP, au début de l’année, du Nouveau dictionnaire de Psychologie – Psychiatrie, Psychanalyse et Neurosciences par Umberto Galimberti.

 

Nicola Gianinnazzi est membre du comité et délégué pour la Suisse italienne.

Refbacks

  • Im Moment gibt es keine Refbacks