27_ACT_EAP

Psychothérapie internationale

Peter Schulthess

Compte-rendu des conférences de l’EAP

Dans le sillage de la session du SARC (Science and Research Committee), les conférences ordinaires de l’EAP ont eu lieu du 18 au 20 février à Vienne.

D’emblée, nous sommes ravis d’annoncer que la session du 16/17 février sur le thème «Connecting Psychotherapy Practice and Research» a remporté un franc succès. Environ 100 participants (la plupart représentaient une organisation nationale ou européenne ou un institut de formation) ont été inspirés par les orateurs qui les encouragent à intensifier leurs recherches. Les présentations peuvent être téléchargées sur le site web de l’EAP (www.europsyche.org).

Liste des intervenants:

Joachim Bauer: How the Social Neurosciences Add to our Understanding of the Psyche

Omar Gelo: Psychotherapy Research: Psychotherapy between practice and research

Chris Evans: How many ways can self-report change measurement help psychotherapy? Learning from CORE

Linda Finlay: Exploring human experience through relational-centred qualitative research

Volker Tschuschke: The wrong understanding of Evidence-Based Research in psychotherapy: A plea for intensive process-outcome research in naturalistic studies

Le résultat de cette session est la demande faite au SARC de se charger du lancement de 4 projets:

Le recours à CORE dans la pratique et la formation de psychothérapeutes

Recherche de qualité: une conférence initiant au moyen d’instructions les personnes intéressées à faire de la recherche de bonne qualité

Développement d’un design naturaliste similaire au PAP-S pour une étude transnationale

Transmission de designs pour des études simples de méthodes-résultats

La présentation de Joachim Bauer paraît également en version retravaillée dans notre revue «Science psychothérapeutique» 1-2016.

Pour la première fois, les conférences ordinaires ont été prévues sur trois au lieu de deux jours, afin d’atténuer la pression du temps exercée sur les différents comités. En contrepartie, les rencontres auront lieu deux fois – et non plus trois fois – par an.

Toutefois, la répartition du temps s’est relevée insatisfaisante pour certains comités. Ainsi, le NUOC (National Umbrella Organisations Committee) et l’EWOC (European Wide Organisations Committee) devaient encore se contenter de seulement 90 minutes de temps de session. Certains délégués nationaux s’interrogeaient alors sur la nécessité d’investir un jour supplémentaire.

De mauvaises nouvelles nous sont parvenues de Belgique: un nouveau gouvernement a occasionné une nouvelle loi. Et manifestement un lobbying a été habilement mené par les associations de psychologues.

La psychothérapie n’est donc plus régulée sur base d’une propre profession indépendante, mais est liée à la méthode des psychologues cliniques. Le fruit d’une «guerre» entre psychologues cliniques et psychothérapeutes. La loi de 2014 devait être révisée sur plainte des orthopédistes et le gouvernement a décidé de changer par la même occasion les règlements de la psychothérapie.

La psychothérapie effectuée par des psychothérapeutes privés n’est pas financée par la caisse, seule celle exercée au sein d’organisations gouvernementales est remboursée. Il n’existera plus à l’avenir d’instituts privé de formation, le dernier cycle ayant lieu de 2016 à fin 2020. La formation postgrade en psychothérapie ne connaît pas de contraintes et semble être assimilée aux études de la psychologie clinique.

L’association belge des psychothérapeutes examine la possibilité d’une action judiciaire. Cette loi belge enlève tout son sens à l’organisation nationale des psychothérapeutes, à la gestion des instituts de formation accrédités par l’EAP et à la délivrance d’ECPs (European Certificate for Psychotherapy).

Lors de la discussion, une critique a été clairement exprimée à l’encontre de la direction de l’EAP par le comité exécutif et le secrétaire général. L’EAP perd visiblement de l’importance politique; elle se doit de définir de nouvelles priorités et d’accroître à nouveau son engagement politique.

L’action en faveur des victimes de guerre civile en Ukraine se voit accorder une contribution supplémentaire de 5’000 Euros. Eu égard à la tragédie des réfugiés survenue en Grèce, le soussigné a proposé de former un groupe de travail apportant son soutien aux volontaires des ONG dans leur travail auprès des réfugiés.

Pour conclure, un message positif nous parvient du bureau d’enregistrement: le nombre d’ECPs délivrés a de nouveau augmenté.

Peter Schulthess est membre du comité de l’ASP et représente cette dernière au sein de l’EAP conjointement avec la présidente de l’ASP Gabi Rüttimann. Il est président de la Charte suisse pour la psychothérapie au sein de l’ASP et président du SARC au sein de l’EAP.

Refbacks

  • Im Moment gibt es keine Refbacks